logo

Ans. Un portrait

L’ histoire de Ans. Un portrait.

Chacun porte sa croix

Un jour, j’ai croisé Ans (à droite sur la photo) dans la rue. Elle poussait une charrette avec sa mère dedans et plus tard dans la journée, l’après-midi, c’était le tour de son père pour la promenade.
Quand je lui ai demandé si je pourrais passer un jour pour les prendre en photo, elle m’a répondu qu’elle m’attendrait avec une tasse de café. Quand je me suis rendu chez eux, elle m’a dit qu’il n’y avait plus beaucoup de gens qui leur rendaient visite. Ils habitaient, quelque peu isolés, dans une petite maison déclarée inhabitable. Dans la salle de séjour se trouvaient deux lits pour ses parents malades. Il n’y avait que peu d’espace pour vivre avec trois personnes.
La famille avait connu des jours meilleurs et une photo accrochée au mur en témoignait. Maintenant, la vie était triste ; même le chien semblait résigné face au sort qui leur était réservé. Après avoir écouté leur histoire, il était temps pour la photo. On a aidé papa à se lever de son fauteuil pour que je puisse prendre la photo. Il fallait faire vite, car papa ne tenait debout que très peu de temps.
Avec le recul, je me suis rendu compte qu’Ans mettait sa propre vie au deuxième plan pour se dévouer corps et âme aux soins pour ses parents. Une pensée qui ne m’a plus quitté.
Les temps, en effet, ont changé. Il est devenu rare et précieux de voir les gens s’occuper comme ça des autres …