logo

Hans Niezen à propos de Willem Wernsen

Hans Niezen, photographe, www.hansniezen.nl
Le 13 avril 2013, discours d’ouverture de l’exposition « People of Paris » (Peuple de Paris) dans la Galerie Pitt & Co à Amersfoort.

Du verre
Quand je pense à Willem Wernsen, je pense à du verre. Du verre des lunettes,
du viseur, de l’objectif jusqu’au verre du cadre de la photo.
Le verre joue un rôle important dans l’œuvre de Willem.

Le verre est clair, tranchant, transparent et pur.
On peut utiliser un vitre pour l’effet miroir qui est propre au verre.
Un nouveau monde naît dans les reflets et immortaliser ce monde, c’est ce que
Willem fait en utilisant des contours tranchants et des contrastes forts.

En même temps, le verre est fragile.
C’est ce qui caractérise aussi le Willem que je connais – sa santé, Margareth – il est d’une transparence désarmante. Un homme franc, modeste, sans prétentions et sans fanfaronnades. L’honnêteté, la franchise, la pureté et la clarté. Il suffit de le regarder pour découvrir tout ça.
Clair comme du verre.

Pour moi, c’est la raison pour laquelle j’aime beaucoup contempler son œuvre et être son ami. Tant de fois, nous avons déjà bu un petit verre ensemble en laissant nos empreintes digitales sur les verres. La même empreinte, je la vois dans l’œuvre de Willem : un style caractéristique, unique, reconnaissable. A l’image de sa façon de travailler : il ne complique pas les choses, il a une petite conversation et puis il fait la photo. Et c’est toujours l’intégrité de la personne qui est au centre de ses préoccupations : il faut respecter les gens, pas les ridiculiser.

Ce grand corps, avec ce petit appareil photo … C’est une image presqu’attendrissante.
Willem, je t’admire pour ce que tu es et pour ton œuvre et je me réjouis à l’idée de boire à nouveau un petit verre ensemble.