logo

Laura Samsom à propos de Willem Wernsen

Laura Samson, photographe, le 13 avril 2013
Lettre à l’occasion de l’ouverture de l’exposition « People of Paris » dans la Galerie Pitt & Co à Amersfoort.

En 2011, j’étais, avec le photographe Rommert Boonstra, membre du jury de la Fotobond. Il s’agit de l’association nationale des photographes amateurs. Nous avions sélectionné un nombre restreint de photos pour l’événement phare de la Fotobond, l’annuel Salon National de la Photo. Cette sélection a été exposée dans le Musée néerlandais de la Photo.

C’est là que j’ai rencontré Willem Wernsen pour la première fois. Je l’ai félicité pour son œuvre. Il m’a répondu qu’il m’enverrait ses deux livres de photos. Pour être honnête, j’étais étonnée qu’il avait publié, en tant que photographe amateur, deux livres.

Il a tenu promesse. J’ai reçu par la poste ses deux livres. J’étais épatée par ce que j’ai vu. Whoah !!! Son travail m’a impressionné. Son usage du clair-obscur rend ses photos encore plus intenses.
Son œuvre s’inscrit dans la tradition des grands photographes du noir et blanc, comme Ed van der Elsken.

Je lui ai envoyé par mail un message disant « Je suis encore sous le coup de l’impression que m’ont fait tes photos » et je lui ai demandé s’il voulait peut-être devenir membre du GKF – l’Association néerlandaise des photographes professionnels. C’est l’habitude que chaque photographe qui voudrait devenir membre pose sa candidature devant une commission d’admission. Mais, lui ai-je écrit, ce serait un honneur pour l’association de pouvoir te compter parmi ses membres. Je plaiderai en tout cas en faveur de ton admission. Il y avait bien sûr quelques voix qui s’élevaient contre sa candidature, disant que l’association était réservée aux professionnels. Mais pour moi, Willem était « hors concours ».
Parfois, quelqu’un qui apporte autant de qualité, peut être au-dessus des lois. Finalement, il a été reçu à bras ouverts au GKF.

Il ne cesse de faire preuve de sa grande passion pour la photographie, même dans des circonstances difficiles. Son cœur d’artiste bat pour la photographie !
J’espère qu’on aura tous le bonheur de voir encore beaucoup de son œuvre éblouissante.